Retour sur l’inauguration de la brasserie du Lez, samedi 16 Juin 2018

Journée rock, beer & sun ! Quel plaisir d’avoir pu participer à l’envol de cette super brasserie artisanale, où trois copains brassent avec toutes leurs tripes une bière généreuse et franche qui leur ressemble. Il faut aller goûter leur blonde, la brune au cacao ou encore la brune au piment d’Espelette si vous avez manqué ça ! On a pu se rencontrer autour de mon stand et goûter des recettes spécialement élaborées pour l’occasion : la Mentheuse, petite nouvelle chez les tartinades, hyper fraîche pour l’été, les petits pains à l’ail au levain maison ou encore les courgettes marinées au vinaigre de bière, de la brasserie du Lez, s’il vous plaît ! Encore des retours positifs qui m’ont confortés dans ma démarche, ça fait du bien à entendre.

Fervente adoratrice de bières artisanales de base, j’ai été conquise comme à chaque fois par la convivialité qui naît autour d’une bonne pinte. Il ne faudra pas me forcer pour revenir, et je crois que je vais rechercher d’autres occasions de marier mes recettes avec les bières du coin : les deux s’entendent si bien…

Avancement du projet

Ce dernier mois, en plus de la préparation de l’inauguration de la brasserie du Lez, j’ai validé les deux dernière formations obligatoires avant l’immatriculation de l’atelier-conserverie. Les semaines de formation sont des moments très stimulants où l’on apprend beaucoup et où l’on rencontre d’autres artisans : des partenariats se créent à ces occasions. Même si je suis à la base allergique aux papiers, il a fallu me mettre en immersion dans l’administratif et la gestion : ce n’est pas évident pour moi mais je survis ! Il va bien falloir m’y habituer, car ce sont deux piliers invisibles mais essentiels à la bonne santé de l’atelier-conserverie.

DSCN8361_petite

L’été étant là, il va falloir être opérationnel pour travailler les tomates ! Gros rendez-vous ! Le local définitif étant encore en travaux, il a fallu trouver une cuisine provisoire à louer : c’est chose faîte, ouf. Du gros matériel reste à acheter, mais on espère être fin prêt pour mi-juillet. Autant dire que les longues journée d’été ne sont pas de trop pour boucler tout ce qu’il faut faire pour préparer tout cela !

Pour doter l’atelier-conserverie nouveau-né de toutes ses chances dans la vie, un financement participatif est en préparation. Vous saurez bientôt tous les détails, le qui que quoi où comment de l’affaire sera expliqué ultérieurement. J’ai confiance, je crois très fort en l’énergie positive qui soutient depuis ses premiers pas l’atelier. Ensemble, on arrivera à faire quelque chose de bien: sain, pérenne et droit dans ses bottes!

Laissez votre réponse

Abonnez-vous à la newsletter de l’atelier!